Focus sur Nicolas Adell

Vous venez de rejoindre l’UMR dans le cadre d’une délégation CNRS : pourquoi avoir choisi Héritages ?

Membre permanent du LISST – Centre d’anthropologie sociale sur le site de l’université de Toulouse – Jean Jaurès, j’ai exprimé très tôt auprès de Julie Amiot-Guillouet et Christine Laurière mon désir de rejoindre, dans le cadre d’une délégation CNRS, le laboratoire qu’elles dirigeaient alors. C’était à mes yeux un choix évident. Mes recherches – et plus profondément ma façon de faire de l’anthropologie – trouvaient depuis longtemps des échos chez les anthropologues du laboratoire avec lesquels j’avais souvent collaboré. En compagnie de Chiara Bortolotto, Véronique Dassié, Christine Laurière, Marie-Barbara Le Gonidec, Jean-Christophe Monferran, Véronique Moulinié, Sylvie Sagnes et Thierry Wendling, j’étais assuré de trouver un écosystème stimulant et familier.

Continuer la lecture de « Focus sur Nicolas Adell »

Focus sur Cécile Vincent-Cassy

Depuis ton arrivée à CY comme professeure des universités1, quelles y sont tes principales activités ? 

L’activité a été intense depuis septembre 2021 car, en plus d’occuper de nouvelles fonctions de professeure à CY Cergy Paris Université, j’ai pu voir aboutir des projets en cours depuis deux-trois années. J’ai poursuivi le séminaire mensuel international de l’Atlas Marianus (sur les images mariales dans le monde hispanique) que nous avons créé l’an dernier avec Françoise Crémoux (Paris 8). J’ai écrit un livre sur Velázquez (Velázquez. Histoire et fiction, éditions Atlande), sur lequel j’avais publié un livre plus « confidentiel » fin 2020. J’ai participé à cinq colloques portant sur l’histoire de l’art hispanique à l’époque moderne en France et en Espagne, notamment en tant que membre de projets de recherche d’excellence financés par l’Espagne, et je me suis déplacée à Madrid pour faire une conférence à l’Universidad Complutense en novembre.

Continuer la lecture de « Focus sur Cécile Vincent-Cassy »
  1. Depuis mars 2023, Cécile Vincent-Cassy est la nouvelle co-directrice de l’UMR Héritages, aux côtés de la nouvelle directrice, Julie Amiot-Guillouet, ndlr. []

Focus sur Chiara Bortolotto

Chiara, avant de rejoindre Héritages, quel est votre parcours antérieur et comment en êtes-vous venue à travailler sur le PCI ?

Ma rencontre avec le patrimoine culturel immatériel (PCI) s’est faite par sérendipité : un stage à la commission nationale italienne pour l’Unesco m’a permis d’assister aux négociations qui ont abouti, en 2003, à la Convention pour la sauvegarde du PCI. Par la suite, j’ai fait de la mise en œuvre de ce standard international un terrain ethnographique. Mon engagement avec les acteurs de ce dispositif (Unesco, société civile, administrations du patrimoine en Europe) m’a offert une entrée privilégiée pour comprendre la fabrique globale du PCI tout en me plaçant dans une posture ethnographique complexe et non conventionnelle. Du point de vue institutionnel, ce parcours s’est déroulé à cheval sur cinq pays (Italie, France, Belgique, Royaume-Uni et Suisse) et a été possible grâce au soutien d’agences européennes et nationales de financement de la recherche.

Continuer la lecture de « Focus sur Chiara Bortolotto »

Focus sur Sylvie Sagnes

Peux-tu nous décrire ton parcours de spécialiste de l’anthropologie de la culture ?

Historienne de formation, je me suis “convertie” à l’anthropologie l’année de ma maîtrise. Comme beaucoup de mes collègues ethnologues formés à Toulouse, j’ai découvert la discipline en licence dans les cours d’Agnès Fine. La question des “racines”, objet de ma thèse, me prédisposait à explorer les terrains du patrimoine et, de fait, après mon recrutement au CNRS concomitant de la création du LAHIC, mes travaux se sont inscrits dans les axes et les programmes de ce laboratoire. Je me suis intéressée aux passions du passé qui animent nos contemporains, à partir des multiples points d’accroche : les acteurs, les réceptacles de la valeur culturelle, les étapes du processus d’institution patrimoniale (notamment la médiation), les enjeux identitaires qui sous-tendent la jouissance des biens distingués.

Continuer la lecture de « Focus sur Sylvie Sagnes »

Focus sur Claude Coste

Depuis quand as-tu rejoint le département de Lettres de l’université et quelles y sont tes principales activités ?

Élu à Cergy en 2016, directeur du département de Lettres depuis 2018, j’enseigne principalement en Master (Recherche, MEEF, IEC) et encadre une dizaine de thèses (littérature française et francophone). Mes cours portent sur les littératures des XXe et XXIe siècles.

Continuer la lecture de « Focus sur Claude Coste »

Focus sur Véronique Dassié

Peux-tu nous dire quels chemins t’ont menée à l’UMR Héritages ?

J’ai démarré mon cursus en anthropologie à l’EHESS de Toulouse, où j’ai découvert les travaux de Daniel Fabre qui est devenu mon directeur de thèse. Avec la création du LAHIC, les enjeux de l’institution des cultures sont devenus un axe important de mes réflexions sur les objets d’affection domestiques. En observant les réactions qui ont suivi la destruction du parc du château de Versailles après la tempête de décembre 1999, j’ai commencé à m’intéresser aux engagements en faveur des arbres et des forêts. Lorsque j’ai été intégrée au CNRS, il m’a semblé important de découvrir un autre environnement de recherche et j’ai alors rejoint l’IDEMEC, pionnier des travaux menés en ethnologie de l’Europe, sur les passions collectives et la culture matérielle. Les enjeux de transmission, d’héritage, de collectage, mais aussi les rencontres ethno-artistiques sont au cœur de mes recherches actuelles. Il y avait donc une évidence à rejoindre cette nouvelle UMR.

Continuer la lecture de « Focus sur Véronique Dassié »

Focus sur Yves Ubelmann

Président co-fondateur d’Iconem, Yves, peux-tu revenir sur ton parcours ?

Je suis diplômé de l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles depuis 2006. J’ai alors travaillé comme architecte au Proche-Orient et en Asie centrale (Syrie, Iran, Afghanistan, Pakistan…) pour l’étude et l’interprétation des sites archéologiques. Avec les équipes sur le terrain, nous avons essayé d’améliorer les techniques de relevé que nous utilisions avec des drones et la photogrammétrie. Ce sont ces méthodologies nouvelles que nous avons cherché à exploiter en créant Iconem en 2013.

Continuer la lecture de « Focus sur Yves Ubelmann »

Focus sur Anne-Julie Etter

Anne-Julie, tu es MCF à CYU. Peux-tu nous présenter ton parcours ?

Après avoir passé l’agrégation d’histoire, j’ai réalisé une thèse et un travail postdoctoral sur l’étude et la conservation des antiquités indiennes au cours du premier siècle colonial, du milieu du XVIIIe siècle au milieu du XIXe siècle. Depuis 2014, je suis maîtresse de conférences à CYU, où j’enseigne l’histoire de l’Inde et les études sur le patrimoine. Mes recherches portent désormais de façon plus générale sur la transmission et la préservation des biens culturels en Asie du Sud.

Continuer la lecture de « Focus sur Anne-Julie Etter »

Focus sur Christian Hottin

Christian Hottin, vous êtes le représentant des membres associés de l’UMR Héritages1. Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Après mes études, j’ai travaillé à Roubaix, aux Archives du monde du travail. Je m’occupais des fonds d’architectes, et cette mission pouvait paraître se situer dans la continuité de ma formation à l’École des chartes et à l’EPHE. J’avais fait avec Jean-Michel Leniaud une thèse sur le patrimoine des universités. En fait, mes activités à Roubaix furent très différentes : je rencontrais des gens issus de mondes sociaux très divers, m’intéressais à eux à travers leur rapport aux archives, et me rapprochais peu à peu de l’ethnologie.

Continuer la lecture de « Focus sur Christian Hottin »
  1. Christian Hottin est maintenant chercheur invité au sein de l’École universitaire de recherche Humanités création et patrimoine, rattaché au laboratoire Héritages UMR 9022. []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search