Mise en avant

Héritages : Culture/s, Patrimoine/s, Création/s

Ce carnet est un espace de valorisation des activités de l’unité mixte de recherche (UMR) 9022 – Héritages : Culture/s, Patrimoine/s, Création/s, structure portée par CY Cergy Paris Université, le CNRS et le ministère de la Culture. Interdisciplinaire, elle réunit des anthropologues, archéologues, géographes, historiens, historiens des idées, linguistes, littéraires, spécialistes des arts visuels, des études aréales, des politiques culturelles et des sciences de l’éducation. Du néolithique jusqu’aux temps présents, Héritages explore les champs du patrimoine et de la création tout en réfléchissant aux modalités d’instauration de la culture.

Les “Food Studies” : un champ d’étude et de recherche privilégié pour interroger les relations des hommes à leur environnement

© Image par Pexels de Pixabay.
Contribution de Vincent Marcilhac (maître de conférences à CY Cergy Paris Université et chercheur à Héritages)

Résumé. — D’un point de vue anthropologique et historique, l’alimentation est au cœur du rapport des sociétés à l’environnement ; le domaine des food studies constitue à ce titre un champ privilégié pour interroger le dualisme nature/culture, et plus généralement les relations des hommes à leur environnement.

Mots Clés. — nature, culture, terroir, cuisine, gastronomisation

Continuer la lecture de « Les “Food Studies” : un champ d’étude et de recherche privilégié pour interroger les relations des hommes à leur environnement »

Histoire des reconstitutions I : Batailles

Choc de cavalerie” par Jacques Gamelin (1738 – 1803), Musée des Beaux‐Arts ‐ Carcassonne.
Journées d’étude
Axe 3 d’Héritages 
Programme Façons de (re)faire le passé du GIS Patrimoines en partage

Histoire des reconstitutions I : Batailles

les 19 et 20 mai 2022

Lieu : Ethnopôle GARAE ‐ Maison des Mémoires, Carcassonne

Programme

Continuer la lecture de « Histoire des reconstitutions I : Batailles »

Séminaire interne – Séance 3 de l’axe 1 : “Compagnonnages arborés : expériences et performance collectives”, 17 mai 2022

© À gauche, photo prise par Christine Vial-Kayser dans le cadre de l’expérimentation Tantale. À droite, Hantu (Weber+Delsaux), “Arboretum”.

Séminaire Héritages 2021-2022

Axe 1 : Cultures environnementales

Séance 3
Compagnonnages arborés :

expériences et performance collectives
Le mardi 17 mai 2022, de 16h à 18h

Lieu : Institut national du patrimoine
2 rue Vivienne – 75002 Paris (salle Lenoir-Mérimée)

Dans le cadre de la première année du séminaire de l’axe « Inventivités collectives et créativités des savoirs », nous envisageons les enjeux, formes et mises en œuvre des dynamiques de productions culturelles, d’instauration et d’institution des cultures en explorant l’idée de « cultures environnementales ». Il s’agit non pas de considérer la place de la nature dans la culture comme l’effet d’une « patrimonialisation » culturelle mais de partir du principe que toute production créative est liée au regard que des humains portent sur un environnement matériel et donc sensible. L’idée est donc d’y considérer non seulement la nature comme un objet soumis à un traitement culturel mais d’envisager le processus complexe d’instauration et d’institution de la culture en tant que partie prenante de la prise en compte d’une réalité matérielle, naturelle ou fabriquée, à la manière de la démarche proposée par l’éco-poétique en littérature (Bergé Collot et Mottet 2012), autrement dit un processus qui engage une création, des valeurs, une vision du monde, voire un storytelling et des rouages politiques plus ou moins discrets.

Cette séance propose d’envisager de quelles manières des expériences d’immersion sensorielles en lien avec un milieu arboré et leur partage sur le mode de la co-présence peuvent permettre non seulement de penser des ontologies individuelles mais aussi, et surtout, opérer des dynamiques d’un changement, d’une transformation collective. Les dispositifs et performance présentés interviennent comme des laboratoires vivants, lieux d’expérimentation et de réflexivité du social et de la culture en acte, fondés sur la polyphonie sensorielle, l’attention au rythme, le toucher. Les acquis culturels et habitus des publics sont mis en évidence et déconstruits par le jeu de pratiques ritualisées. Les changements opérés sur le public (humeur, disposition) sont recueillis après l’expérience. Nous présenterons ici deux expériences à la fois semblables et distinctes et tenterons pas le dialogue de repérer des invariants, des points de divergence en vue d’une étape ultérieure.

Arboretum, performance collective et dynamique du changement

Pascale Weber, artiste et MCF à Paris 1

Pascale Weber est artiste au sein du duo Hantu avec Jean Delsaux. Elle est également agrégée et maître de conférences HDR à l’École des arts de la Sorbonne. Pour Hantu, il n’est possible de défendre l’environnement qu’en défendant la part sensible de notre corps, au lieu de jouer sur nos peurs et le sentiment de culpabilité. Le travail artistique de Hantu relève essentiellement de la performance (individuelle, collective, participative, médiatique, in-situ,…). Le duo envisage le corps comme dispositif doué d’un pouvoir révélateur d’ascendances et d’ancestralités, de flux qui le traversent et de forces qui l’habitent, d’interactions et de liens impalpables qui s’établissent dans l’environnement. Il est en même temps médium et champ d’investigation privilégié. Ses propositions artistiques sont conçues et réalisées dans un souci environnemental, pensant l’altérité —en particulier végétale— comme travail de perception, d’ajustement des représentations et de construction d’une attention singulière. Pascale Weber présentera les expériences de jardins mobiles, de déambulation et de mise en mouvement réalisées dans le cadre d’une performance collective au long cours. Elle reviendra sur les transformations du monde que tente la pratique d’un art militant du duo, à travers le partage d’expériences et de co-présence.

Tantale : retour sur une expérimentation sensorielle forestière avec des lycéens

Christine Vial-Kayser, conservatrice du patrimoine HDR, chercheure associée à Héritages et Véronique Dassié, CR Héritages

La présentation reviendra sur une expérience menée avec des lycéens d’une classe de première d’un cursus de bac professionnel forêt menée dans le cadre de Tantale (projet Aperlac Région Sud). Ce projet pose la question de la représentation subjective, « pour soi » de la forêt qui se forme lors de l’expérience ; comment celle-ci interfère avec la représentation de la forêt « en soi », comme un objet extérieur et autonome. Pour ce faire, elle propose d’observer une expérimentation inspirée de la pratique japonaise de l’immersion en forêt appelée Shinrin-Yoku ou “bain de forêt” Loin d’apporter des conclusions, il s’agira à travers ce retour de terrain de partager les observations et les premières pistes apporté par un dispositif d’enquête collective atypique. Christine Vial Kayser et Véronique Dassié présenteront l’organisation de l’expérimentation, les formes de l’enquête ethnologique réflexive et phénoménologique mises en place et l’inversion que ce dispositif filmique a suscitées. La démarche, à rebours de la pratique classique du terrain ethnologique, questionne les inventivités collectives et une créativité partagée avec les acteurs en tant qu’expérimentation auprès d’un public captif volontaire associée à un dispositif filmique, laboratoire vivant en sciences humaines pour une ethnologie inversée.

Cette manifestation scientifique s’inscrit dans le cadre du séminaire 2021-2022 d’Héritages.

Consulter le programme du séminaire

Patrimoine culturel immatériel et développement durable : un chantier d’avenir

Conférence inaugurale de la Chaire Unesco
“Patrimoine culturel immatériel et développement durable

Patrimoine culturel immatériel et développement durable :
un chantier d’avenir

le vendredi 8 avril 2022
de 17h à 19h

Institut national du patrimoine (Salle Lenoir-Mérimée) – 2 rue Vivienne – 75002 Paris
Et en visioconférence : https://us06web.zoom.us/j/81955294543?pwd=SzdFNXhueE40Q1UyMUNycWVuUE9SZz09

Continuer la lecture de « Patrimoine culturel immatériel et développement durable : un chantier d’avenir »

Séminaire interne – Séance 2 de l’axe 2 : “Créations : passages et impasses”, 21 mars 2022

© Image par quentincompson49 de Pixabay.

Séminaire Héritages 2021-2022

Axe 2 : Expériences, pratiques, acteurs dans les champs culturels et littéraires

Séminaire “Créations : passages et impasses”

Séance 2
Le lundi 21 mars 2022, de 17h30 à 19h30


Lieu : Institut national du patrimoine (salle Lenoir)
2 rue Vivienne, 75002 Paris


Et en visioconférence :
Lien Zoom

La chercheure associée Claire Carles-Huguet interviendra sur le thème : Trauma et Nostalgie dans l’œuvre d’Ernest Hemingway.

Son intervention sera suivie par la présentation du doctorant Mathieu Simonet, intitulée L’impasse du passage de la fiction à la réalité.

Programme actualisé du séminaire interne

Des mémoires ukrainiennes comme patrimoine : dettes et reviviscences de l’histoire

À gauche : Exposition mise en place à l’occasion des journées du patrimoine, Chalette-sur-Loing, 2004. ©Sylvie Orlyk.
À droite : Commémoration de l’Holodomor (la grande famine), Chalette-sur-Loing, octobre 2014. © Véronique Dassié.

Billet rédigé par Véronique Dassié, chargée de recherche à l’UMR 9022 Héritages (CY Cergy Paris Université/CNRS/ministère de la Culture)

Suivi d’un Appel à la sauvegarde du patrimoine des diasporas ukrainiennes, par Sylvie Orlyk, membre du collectif des Ukrainiens du Gâtinais
et d’un dossier d’annexes documentaires et ethnographiques, avec les témoignages de Sylvie Orlyk, Marie Mokine, Jean-Pierre Kyrylyszyn, Eugène Moskura, Slawko Antoniw, Daniel Szawarskyj et Jean Szawarskyj

L’invasion de l’Ukraine ravive aujourd’hui des mémoires dont les effets dépassent largement les frontières des États concernés. La France, notamment, se révèle dépositaire d’un héritage mémoriel dont ce billet se propose de montrer quelques éléments saillants, à la lumière d’une enquête ethnologique menée il y a quelques années sur les migrations en région Centre.

Continuer la lecture de « Des mémoires ukrainiennes comme patrimoine : dettes et reviviscences de l’histoire »

Chaire Unesco “Patrimoine culturel immatériel et développement durable”

Titulaire de la chaire : Chiara Bortolotto
CY Advanced Studies (CY AS)

Lire l’entretien mené avec Chiara Bortolotto dans le 8e numéro de La lettre d’Héritages

La chaire « Patrimoine culturel immatériel et développement durable » a été établie en 2021 au sein de l’unité mixte de recherche (UMR) 9022 Héritages : Culture/s, Patrimoine/s, Création/s par une convention entre l’UNESCO et CY Cergy Paris Université.

Continuer la lecture de « Chaire Unesco “Patrimoine culturel immatériel et développement durable” »

Séminaire interne – Séance 2 de l’axe 3 : “Savoirs et transmissions”, 16 février 2022

Séminaire Héritages 2021-2022 

Axe 3 : Savoirs et transmissions

Séance 2
Le mercredi 16 février 2022, de 14h à 17h

Lieu : Institut National du Patrimoine
2 rue Vivienne – 75002 Paris (Salle Lenoir)

Gaspard Salatko (chercheur associé à Héritages), Valérie Toureille et Véronique Dassié présenteront le groupe de travail Notre-Dame : Émotions et mobilisations (EMOBI) et le projet Sacrade.

La séance sera ensuite consacrée à la préparation des journées d’étude de l’axe 3 des 19 et 20 mai 2022, intitulée « Histoire des reconstitutions ».

Enfin, Martine Lainé (doctorante d’Héritages et chercheure au Service Patrimoine et Inventaire, Direction de la Culture et du Patrimoine, Région Centre-Val de Loire) présentera son doctorat par le projet.

Consulter le programme 2021-2022 du séminaire interne d’Héritages

Séminaire interne – Séance 1 de la chaire Unesco : “Les origines, le périmètre et les mécanismes de la Convention pour la Sauvegarde du PCI”, 25 janvier 2022

Séminaire Héritages 2021-2022

Chaire Unesco :
Patrimoine culturel immatériel et développement durable

Séance 1
Les origines, le périmètre et les mécanismes de la Convention
pour la Sauvegarde du PCI

Le mardi 25 janvier 2022,
de 10h à 12h

En visioconférence :
https://cnrs.zoom.us/j/97212837318?pwd=cXl3L2hyY1R1TzBMbStIaExWei9Udz09

Cette séance introductive de la chaire a pour objectif d’analyser la catégorie de patrimoine culturel immatériel (PCI) et de montrer comment elle introduit un nouveau paradigme patrimonial. À partir de la perspective émique des acteurs de la Convention, Chiara Bortolotto (CY Advanced Studies, chercheure associée à Héritages) décrit comment les récits de ses origines insistent sur le potentiel décolonisateur du PCI, par opposition au modèle de Patrimoine Mondial.

Consulter le programme 2021-2022 du séminaire interne d’Héritages 

En savoir plus