Paysage mémoriel de l’esclavage, remémoration-commémoration-appropriation, Patrimoine-état des lieux

Roberte Pizzorni, Esclavage, huile et encre sur papier, nd ©Pizzorni

Parution, sur le Carnet d’Héritages, de cinq articles extraits du rapport : Paysage mémoriel de l’esclavage, remémoration-commémoration-appropriation, Patrimoine-état des lieux, 2021, non publié.

Articles et rapport rédigés par Florence Pizzorni-Itié

Conservatrice générale du patrimoine, chercheure associée à Héritages : Culture/s, Patrimoine/s, Création/s – UMR 9022, CNRS/CY Cergy Paris Université/Ministère de la Culture


Cette série de cinq articles est extraite du rapport* réalisé dans le cadre d’une mission commandée par la direction générale des patrimoines du ministère de la Culture et la Fondation pour la Mémoire de l’esclavage (Lettre de mission du 2 juillet 2020).

*Pizzorni Florence, 2021. Paysage mémoriel de l’esclavage, remémoration-commémoration-appropriation, Patrimoine-état des lieux, Rapport à l’intention de la direction des patrimoines, ministère de la Culture, non publié.


Partie I : Patrimonialiser la mémoire de l’esclavage : révéler l’invisible performatif

I/1 – Peut-on patrimonialiser l’esclavage ?
Publié le 15 novembre 2022

I/2 – Le patrimoine de l’esclavage : état des lieux
Publié le 15 décembre 2022

Partie II : Le patrimoine de l’esclavage dans l’espace public : statuaire imposée, destituée, réappropriée

II/1 – Le décor imposé de la rue : mise en scène de l’héroïsation
Publié le 6 février 2023

II/2 – Dénoncer le paysage mémoriel saturé de symboles coloniaux : dé-nommer, déboulonner, s’approprier, re-nommer, re-créer, cannibaliser… 
Publié le 2 juin 2023

II/3 – Patrimonialisation de l’esclavage et création
Publié le 26 juin 2023


Mots Clés. — esclavage, patrimonialisation, création, vandalisme, appropriation, art contemporain, héros

Keywords. — slavery, patrimonialization, creation, vandalism, appropriation, contemporary art, heroes


Avertissement

Conçu dans les conditions particulières des contraintes sanitaires imposées par la Covid 19, ce rapport repose en grande partie sur les observations de terrain effectuées par l’auteure lors des missions et déplacements effectués dans le cadre de ses responsabilités au Service des musées de France, où elle a suivi les projets scientifiques et culturels des musées des départements d’outre-mer (2015-2017), et au GIP-mission Mémoire des traites et de l’esclavage, préfiguration de la Fondation pour la Mémoire de l’esclavage, dont elle a assuré la direction adjointe (2017-2019).

Certains terrains ont été réalisés dans le cadre de déplacements personnels ou associatifs (au Pays-Bas, en Autriche, au Brésil, en Haïti ou au Bénin avec l’association Laboratorio arts contemporains).

Les deux premiers articles traitent des conditions politiques et sociétales qui ont permis l’« invention » d’un patrimoine jusqu’à ce jour invisibilisé et tentent d’en établir un inventaire raisonné par discipline.

Les trois articles suivants proposent une étude du patrimoine de l’esclavage dans l’espace public, au moment où les choix qui ont orienté son édification sont l’objet d’une remise en question, parfois violente. Concernant les évènements survenus en 2020 impliquant le patrimoine monumental de l’espace public, les informations ont été tirées d’une veille sur la presse nationale et locale, ainsi que sur les échanges dans les réseaux sociaux.

Des précisions et actualisations ont été apportées par des acteurs et observateurs de ce champ culturel particulièrement dynamique. Qu’ils en soient ici remerciés. Merci à l’équipe du Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique du ministère de la Culture, pour son accueil et ses conseils.

Sont annexés aux articles :

  • une bibliographie commune aux cinq articles ;
  • un répertoire des institutions de recherche, de conservation, d’identification, de valorisation et de création du patrimoine de l’esclavage, comprenant également les actions liées au patrimoine de l’esclavage ;
  • un fichier inventaire géolocalisé du paysage mémoriel de l’esclavage (monuments et statuaire dans l’espace public). La géolocalisation et l’actualisation permanente du fichier est en cours sur le site de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage – FME (non encore accessible) ;
  • le cahier d’images de l’inventaire de la statuaire (état au 28/05/2023)
  • un diaporama illustré (au format PowerPoint).

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Solène Hazouard (26 juin 2023). Paysage mémoriel de l’esclavage, remémoration-commémoration-appropriation, Patrimoine-état des lieux. Héritages : Culture/s, Patrimoine/s, Création/s. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1wz


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search