Le choix du français comme langue d’écriture

Séminaire
Écriture Créative en Formations (ECF)

Le choix du français comme langue d’écriture

le jeudi 13 avril 2023
de 9h30 à 17h


Séance organisée par :

  • Élise Hugueny-Léger (Université de St Andrews, chercheure invitée à Héritages)
  • AMarie Petitjean (professeure à CY Cergy Paris Université, chercheure à Héritages)

Suivie d’un atelier d’écriture

CY Cergy Paris Université
Chênes 2 – 9h30 : salle 008 / 14h : salle des thèses

Écrire en français, quand le français n’est pas la langue première : on le sait, ce choix n’est pas toujours effectué volontairement ; il peut aussi relever de la contrainte, de circonstances politiques ou géopolitiques, ou de décisions stratégiques. Par ailleurs, le choix du français comme langue d’écriture ne se fait pas systématiquement au détriment d’autres langues. La littérature accueille – et ce, de manière de plus en plus prononcée – des textes multilingues ou translingues. Si la question du multilinguisme en littérature a été vastement débattue, celle du choix de la langue (ou des langues) dans les cursus de creative writing et de recherche-création constitue un objet d’étude d’autant plus pertinent que ses ramifications sont multiples : par quelles voies se dessine le choix du français comme langue d’écriture ? En quoi un usage artistique de la langue en recherche-création engage-t-il l’ensemble du répertoire langagier du scripteur ? Au sein de textes dont la langue principale est le français, comment la présence d’autres langues se manifeste-t-elle et contribue-t-elle à redynamiser son usage ? Comment l’hétérolinguisme s’inscrit-il dans les formations en création littéraire et dans les travaux de recherche-création ? Quelles sont les incidences méthodologiques, notamment au niveau de l’encadrement des travaux et de leur évaluation ? Dans le cadre de nos enseignements, quelle place pour des ateliers d’écriture dans l’enseignement du français langue étrangère, et pour des ateliers multilingues dans les cursus de recherche-création ?

Cette séance du séminaire « Écriture Créative en Formations » a pour vocation de s’adosser à la fois à des expériences d’enseignement-apprentissage et à des travaux doctoraux, à partir desquels identifier le bagage conceptuel convoqué, et sans doute déplacé par les pratiques d’ateliers d’écriture et de recherche-création littéraire. Il s’agira donc moins de situer culturellement et historiquement le choix du français chez les écrivains que de décrire la manière dont les formations et les travaux de recherche mobilisent certaines œuvres et certains appuis théoriques, choisis en fonction d’enjeux et d’usages pragmatiques à mieux identifier.

Prochaines dates
  • 7 juin, 9h30-19h : Pratiques du texte pour la performance scénique, Médiathèque du Patrimoine et de la photographie, Charenton-le-Pont. Coord. Juliette Drigny et AMarie Petitjean
  • 20 et 21 avril, 12h30-21h : Festival des écritures créatives, Les Louvrais à Pontoise et CYU. Coord. Juliette Drigny et AMarie Petitjean
  • 21 septembre, journée « Poésie contemporaine, anthropologie et ethnologie : emprunts, reconfiguration et réappropriation des espaces, des mythes et des cultures autochtones dans le pourtour du Pacifique », coord. Peggy Pacini et AMarie Petitjean
  • 16 novembre, journée ECF avec la participation des chercheurs canadiens Jean-Simon DesRochers et Mattia Scarpulla.


Citer ce billet
Solène Hazouard (2023, 31 mars). Le choix du français comme langue d’écriture. Héritages : Culture/s, Patrimoine/s, Création/s. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1wr

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search