Sami Tchak : L’écriture a-t-elle une couleur ?

Photo Sami Tchak

Séminaire
Littérature française et Littératures francophones

organisé par Sylvie Brodziak,
professeure à CY Cergy Paris Université et chercheure à Héritages

 Sami Tchak :
L’écriture a-t-elle une couleur ?

le jeudi 26 janvier 2023
17h-19h

CY Cergy Paris Université, site des Chênes 2, salle 107

Auteur du provocant Place des Fêtes que nous étudions, écrivain subversif et engagé, il n’hésite pas à s’attaquer aux conforts et assises de la littérature africaine contemporaine : sa trop bonne conscience, ses réflexes militants, sa nostalgie voilée de la négritude. Philosophe et sociologue de formation, l’auteur togolais offre une littérature jubilatoire, qui n’hésite pas à choquer, voire à piéger le lecteur dans le plaisir à raviver le morbide et à se moquer de l’horreur. Son dixième roman Le continent du Tout et du presque Rien relate la vie d’un ethnologue, Maurice Boyer, disciple de Georges Balandier, parti faire ses recherches de thèse sur l’islamisation des Tem, une population du Togo, dans le village de Tèdi. Par son œuvre, il dresse un panorama éminent des théories élaborées depuis des décennies sur le continent africain en mêlant érudition et humour. Invité à un véritable périple intellectuel, le lecteur doit alors démêler le vrai du faux et se faire sa propre opinion sur une Afrique plurielle, insaisissable en tant que tout (d’après le site Étonnants voyageurs. Saint Malo, 2022).


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Solène Hazouard (5 janvier 2023). Sami Tchak : L’écriture a-t-elle une couleur ? Héritages : Culture/s, Patrimoine/s, Création/s. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1wb


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search